Month: November 2008

Marion Cotillard Lady Môme

de Madame Figaro / par Elizabeth Gouslan

La dernière campagne autour du sac mythique de Dior s’offre un vrai festival d’icônes. Mise en scène par PETER LINDBERGH, habillée par John Galliano, la nouvelle égérie du cinéma français aux États-Unis est photographiée au sommet de la tour Eiffel. Ça, c’est PARIS!

Une jeune femme au sommet de la tour Eiffel, seule, sous le bleu du ciel, assorti à ses yeux, prise par la toile arachnéenne du symbole architectural de Paris. L’image est forte, entre le thriller chic et le cliché luxe. Ajoutons que le jeune femme s’appelle Marion Cotillard, que son sac est un Lady Dior, que son tailleur noir est un modèle Bar revisité par l’illustre John Galliano, et que le cliché est signé Peter Lindbergh.

Voilà ce qu’on appelle une campagne iconique. Car des cinq éléments, on ne saurait dire lequel suscite le plus le frisson : la tour Eiffel, le stylisme Galliano, le sac emblématique, Mlle Cotillard ou la patte de Lindbergh? Ici, tout le monde se vole la vedette. Lindbergh, d’abord. Né en 1944, ce « starshooter » d’origine allemande a capturé les plus folles allures de l’époque : de Mick Jagger à Isabelle Huppert, en passant par Julia Roberts et Charlize Theron. Très vite, «Vogue» et « Harper’s Bazaar se l’arrachent. À John Galliano, il avait consacré en 2000 une célèbre saga intitulée « Dans la peau de John Galliano », en hommage au film avec John Malkovich.

RACONTER UNE HISTOIRE

Le créateur, en rappeur Dior, en pirate trash, y faisait les quatre cents coups : « J’avais adoré travailler avec Peter, explique Galliano. Pour moi, il était l’homme idéal pour la campagne Lady Dior. C’est un génie. J’aime le grain Lindbergh, son sens narratif, sa façon de raconter une histoire sans paroles, sa manière de magnifier les pommettes et l’éclat de Marion Cotillard. »

Pour Sidney Toledano, p-dg de Dior, le choix de Marion Cotillard semble une évidence : « Nous avons eu par le passé Carla Bruni, Diane Kruger et Monica Bellucci, splendides égéries. Avec Marion, nous étions tentés par ce qu’elle représente d’élégance et de chic parisien. Depuis le succès planétaire de “la Môme”, elle est en outre une des actrices françaises les plus connues dans le monde. Je crois qu’elle s’est lancée là-dedans avec professionnalisme et conviction. Les choix de John Galliano et de Peter Lindbergh ont été déterminants. On voit bien qu’elle interprète un rôle, traduit une fiction. C’est une actrice, elle n’aurait pas pu se contenter de poser et, si le projet ne l’avait pas séduit, elle n’y aurait pas participé. » Si Sidney Toledano loue Marion pour « sa beauté et son mental », John Galliano, lui, la trouve « originale, mystérieuse et parfaitement adaptée à la nouvelle image du sac Lady Dior ».

SUR LES PAS D’UNE PRINCESSE

La campagne se déroulera en quatre temps et dans quatre capitales. Paris ouvre donc le bal dans une séquence gracieuse où la comédienne retrouve des expressions propres au cinéma muet. L’allusion à la « Hitchcock’s touch » est aussi prégnante.

Une femme seule, au bord du précipice, attirée et grisée par le vide, ne peut pas ne pas faire penser à « Pas de printemps pour Marnie », à « Vertigo » ou à « la Mort aux trousses ». Quant au Lady Dior, it bag en cuir surpiqué cannage, il poursuit sa surprenante carrière. C’est en 1995 qu’il voit le jour. On l’offre à la princesse de Galles le jour de l’inauguration de l’exposition « Cézanne » à Paris. Lady Di le portera dans tous ces voyages, un jour blanc, l’autre rouge. Le grigri matelassé avec sa breloque de lettres DIOR en acrostiche, accessoire princier, connaît dans toutes ses déclinaisons une gloire planétaire. On le baptise Lady Dior en accord avec Diana. Dès lors, tout le monde s’arrache ce symbole de l’élégance et de la générosité. Sa petite taille et sa souplesse en font un passeport immédiat pour la sophistication jeune.

Son nouveau règne est en marche. Au bras de Marion Cotillard et avec la bénédiction du styliste de Dior : « J’ai toujours pensé que le Lady Dior avait un supplément d’âme, conclut John Galliano. Il est atemporel, parisien, féminin et mutin, comme Marion ! »

Christian Dior & Chinese Artists

I’m actually quite late with posting this but Marion Cotillard attended an event in Beijing, China, on November 15 and I added 5 HQ pictures to the gallery:

The Dashanzi Art District in Beijing became a mecca for star-chasers on Saturday, when a dozen or more domestic and international celebrities attended the opening of an art exhibition.

“Christian Dior & Chinese Artists,” an exhibition by the French fashion house Dior, attracted international film icons, including Oscar-winning actress Charlize Theron, French actress Marion Cotillard and Chinese celebrities Maggie Cheung, Lin Chi-Ling and Li Bingbing.

On display are Dior’s designs, including works by Christian Dior himself and the label’s current chief designer John Galliano, as well as works of 22 Chinese contemporary artists that were inspired by Dior’s designs.

The exhibition at the Ullens Center for Contemporary Art in the Dashanzi Art District runs until January 15.

Champs Elysées Lights Switch-on: Pictures & Videos

I’ve now added some HQ and MQ pictures of Marion at the illumination ceremony at Champs Elysées in Paris earlier this week. I’ve also capped the various videos that I found online. Here the links to watch them (since I don’t think I’ll be adding them to the media vault):

Videos: AP, Gala.fr, Paris.fr, Simpwest.org
Gallery: Photos and Captures

Illumination of Champs-Elysées

On a break from filming Nine, Marion Cotillard was present next to the Mayor of Paris Bertrand Delanoë earlier tonight when the lights at the famous Champs-Elysées were illuminated. The lights in celebration of the forthcoming Christmas and New Year festivities were installed on a total of 415 trees along 2 kilometres on the “most beautiful road of the world”. To celebrate France’s presidency in the European Union the lights are in a blue shade this year. As reported by AFP, for two years now, new generation diodes have been used for the Champs-Elysées illumination. Thus the energy costs are reportedly cut by 70 %. A fact which ecology loving Marion Cotillard certainly appreciates. I am currently trying to find good pictures of her at the event. Stay tuned!

Ms. Cotillard was also interviewed on French radio station RTL this morning and RTL have an excerpt of it on their website. She talks about being back home for the afore-mentioned ceremony as well as the infamous 9/11 comments. I’m currently working on getting an accurate translation so there’s no need to start asking for it.

Early review of “Public Enemies”

Ain’t It Cool News have a very early review up – it’s tentatively optimistic. Since the reviewer didn’t get to see the final product yet he advises: “it’s probably just better to wait until next summer and not know anything about it when you go in.” So read at your own peril. Here the Marion related part:

The best part is the love story between Dillinger and actress Marion Cotillard from La Vie en Rose, who plays a bright girl leading a fairly simple life who Dillinger falls in love with (rather quickly – but it’s humorous and it works). Their relationship is well developed and the most effective storyline, interleaved well in to the movie as to not take away from the action for too long… which is important because that is what michael mann does best and there’s plenty of it in this movie.

Thanks patel for the heads up!

Post Archive:

Page 1 of 2 1 2