Your number one source for everything on the Oscar winning actress
073.jpg
071.jpg
072.jpg
067.jpg
068.jpg
070.jpg
069.jpg
065.jpg
066.jpg
063.jpg
064.jpg
With 93,000 + photos and still counting! More Photos
24
Feb 2008
French Press  •  By  •  0 Comments

de Le Parisien / par Alain Grasset

Sacrée meilleure actrice vendredi soir à Paris, l’héroïne de « la Môme » continue sa tournée des cérémonies. Elle sera ce soir à celle des Oscars, à Los Angeles, où ses chances de l’emporter sont loin d’être nulles. Confidences d’une femme heureuse.

ELLE A PRIS L’AVION hier matin, destination Los Angeles, pour assister ce soir à la cérémonie des Oscars. Tout juste sacrée meilleure actrice, lors de la 33 e édition des Césars, voilà que Marion Cotillard, 32 ans, peut maintenant espérer un mythique Academy Award à Hollywood… L’héroïne de « la Môme », film qui lui a déjà valu un Golden Globe aux Etats-Unis et un Bafta en Angleterre, n’en finit plus de récolter les fruits de son extraordinaire performance.

Elle nous a confié ses impressions, très tard dans la nuit de vendredi à samedi, au Crillon, avant d’aller faire la fête avec ses amis acteurs…

Qu’avez-vous ressenti sur la scène du Châtelet en recevant votre César de la meilleure actrice ?

Marion Cotillard. J’étais très, très, très heureuse ! Je ne m’attends jamais à recevoir une récompense, du coup je suis contente quand elles arrivent. J’étais aussi très émue, j’ai repensé à toutes les grandes actrices qui l’ont eu avant moi. Vous n’imaginez pas à quel point ce César compte pour moi. Jusqu’à présent, « la Môme » m’a valu des trophées à l’étranger mais là, c’est mon pays… C’est un bonheur immense auquel je tiens à associer Olivier Dahan (NDLR : le réalisateur) et tous ceux qui ont contribué à faire le film. Même s’il n’a pas tout gagné, c’était une belle soirée.

C’est Alain Delon qui vous a remis votre récompense…

Et il a vraiment été très bien ! Je sentais qu’il était très heureux. Avec la carrière qu’il a eue, il comprenait à quel point ce moment était fort pour moi…

« Jamais je n’aurais imaginé avoir une chance pareille »

A présent, vous voilà en lice pour l’Oscar de la meilleure actrice. Dans quel état d’esprit allez-vous à la cérémonie ?

Ça étonne beaucoup de gens mais moi, je reste cool. Si on m’avait dit que j’irais un jour aux Oscars, je ne l’aurais pas cru… Je le répète : je n’attends rien. Je ne fantasme pas. D’ailleurs, j’ai vu les films des actrices qui sont en compétition et, croyez-moi, elles méritent toutes une récompense !

Daniel Day-Lewis a confié récemment avoir voté pour vous. Surprise ?

C’est sympa ! On s’est rencontrés à Los Angeles, quand il m’a remis un prix dans un festival pour « la Môme ». C’est un acteur que je vénère et qui me fascine. J’espère que lui, il aura l’Oscar pour « There Will be Blood », de Paul Thomas Anderson.

Vous n’avez pas tourné depuis « la Môme », il y a deux ans. Etes-vous impatiente d’attaquer « Public Ennemies », de Michael Mann, avec Johnny Depp, le 10 mars ?

Oui, c’est incroyable, jamais je n’aurais imaginé avoir une chance pareille. Après le report de « Nine », le film que je devais tourner avec Rob Marshall, à cause de la grève des scénaristes, j’ai reçu pas mal de propositions, dont celle de Michael Mann… Un film de gangsters ! Je serai à Chicago dès mardi pour la préparation et on tournera deux semaines après.

Quel rôle allez-vous interpréter ?

Billie Frechette, la femme de John Dillinger, le bandit que joue Johnny Depp. Pour moi, c’est l’idéal, parce que je serai très loin d’Edith Piaf, dans un film qui se déroule pendant la Grande Dépression. J’ai fait des essais avec Michael Mann, on s’est vus quatre fois et le jour où j’ai appris ma nomination à l’Oscar, il m’a appelée pour me dire qu’il m’avait choisie.

Après « Public Ennemies », vous ferez un autre film américain ?

Oui, « Nine » devrait finalement se tourner en août ou septembre prochains. Ensuite, j’ai un projet en France que je veux absolument faire avec Karim Dridi. Pour une actrice, aujourd’hui, c’est formidable de travailler aussi bien dans son pays qu’aux Etats-Unis ou ailleurs.

Vous gardez le contact avec la France ?

Il ne se passe pas un jour sans que j’aie des nouvelles, par téléphone ou par Internet. Et je vais voter par procuration aux élections municipales. Je suis inscrite à Paris…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Leave a Reply