Welcome to Magnifique Marion Cotillard! Marion's best known for her award winning performance in La Vie en Rose, but you might also recognise her from movies such as Inception, Midnight in Paris, The Dark Knight Rises and The French Rust and Bone. Collecting nominations for her latest film Two Days, One Night and starring in the upcoming adaptation of Shakespeare's Macbeth, Marion Cotillard is finally making a comeback to leading roles. Not stopping at movies, Marion Cotillard is also exploring her musical talents, having toured with French rock band Yodelice and recorded a song and video with British band Metronomy. She's also taken over the fashion industry as the face of Lady Dior. All the while, she is never too busy for her family and to lend her time and name to causes she believes in. Enjoy your time here and keep checking back for all the latest news!
Nov 02, 05   Mia   2 Comments French Press

on 1 Jan, 1970

Tweet about this on Twitter0Share on TumblrPin on Pinterest0Share on Facebook0

Des Notes de Production

Comment avez-vous réagi à la première lecture d’ Edy (2004) ?
Je connais Stephan depuis très longtemps. Mais, à part quelques rares scènes qu’il m’avait fait lire pendant l’écriture, je n’ai vraiment découvert le scénario qu’une fois celui-ci terminé… avec appréhension. C’est toujours angoissant de lire quelque chose écrit par quelqu’un qu’on aime. Il y a le risque de ne pas aimer et d’avoir à le lui dire car on ne peut, évidemment pas faire autrement. J’ai toujours été très honnête sur le travail de Stephan, comme acteur et comme réalisateur. Mais je n’ai pas eu à vivre ce moment-là. J’ai littéralement adoré le scénario. Pour moi qui avait eu l’occasion de le voir en plein travail, ce que j’ai lu était un véritable accomplissement. Stephan écrit vraiment bien, possède un réel sens du dialogue et un univers particulier, assez sombre. Il a eu l’immense talent d’imaginer une histoire très cinématographique qui lui ressemble fortement, avec un vrai ton. Stephan est fasciné par Tardi ou Audiard. Ça l’a forcément nourri mais Edy (2004) n’est en aucun cas une copie de ce cinéma-là. Il s’en est inspiré comme on s’inspire tous de ce que l’on admire mais on retrouve dans Edy (2004) une personnalité qui lui est propre. Même si je le savais capable de ça, j’ai été .ère et admirative de son travail.

C’est avant cette lecture qu’il vous a proposé un rôle ?
Oui, avant de me le faire lire, il m’avait indiqué qu’il y avait un petit truc pour moi. Et, pour les mêmes raisons, j’ai adoré les scènes qu’il me proposait : elles allaient totalement dans le ton du film. Je sais que le mot a trop souvent été galvaudé et vidé de son sens mais dans Edy (2004), tout est décalé. Mon personnage aussi. On ne s’attend jamais à voir ce que l’on découvre à l’écran.

Comment définiriez-vous justement ce personnage ?
Je ne veux pas en dire trop pour justement garder la surprise. Mais, pour moi, il s’agit d’une fille qui trouve une espèce de double en rencontrant cet Edy, joué par François Berléand. Un lien entre lui et elle préexistait avant qu’ils se connaissent. Comme une évidence. Et cette évidence-là va provoquer des réactions inattendues. C’est ce qui se produit d’ailleurs pour tous les personnages – principaux ou secondaires – de ce film, et ce qui lui donne une telle dimension.

Ce n’est jamais simple de débarquer sur un plateau de tournage où tout le monde travaille ensemble depuis plusieurs semaines, pour jouer ses propres scènes. Comment l’avez-vous vécu ?
Cette période-là était particulière pour moi car je tournais quatre films en même temps, avec des rôles complètement opposés. J’avais à peu près 10 jours de travail sur les trois autres films et deux sur celui de Stephan. Passer comme cela d’un tournage à l’autre fut une expérience incroyable. Du jour au lendemain, je changeais radicalement d’univers, de façon de travailler. Et c’est évidemment cette différence-là et le fait de tout avoir préparé en amont qui m’a permis de jongler ainsi. Avec un petit plus, dans le cas d’ Edy (2004) : j’étais tellement .ère que Stephan fasse son film que tourner avec lui, le voir diriger un plateau de long-métrage et observer les gens travailler pour lui constituait pour moi un bonheur permanent. C’était à la fois excitant et émouvant !

Et comment a-t-il travaillé avec vous ?
Je n’ai pas du tout appréhendé d’être dirigée par lui et je n’ai pas l’impression qu’il ait appréhendé tant que ça de me diriger. Pour ma part, j’étais surtout impatiente. Et tout s’est déroulé dans une clarté totale. Comme on se connaît bien, il savait exactement quoi me dire pour me guider. On partageait vraiment un immense plaisir à travailler ensemble – même si nous avions déjà eu l’occasion de le faire comme comédiens – et à vivre cette aventure. Un plaisir renforcé par le fait de se retrouver face à François Berléand. Rien n’est plus simple pour un comédien que de jouer face à lui ! On n’a quasiment rien à faire. La première prise de notre scène a d’ailleurs été la bonne. Ce fut d’une limpidité totale.

Dans une des scènes de ce film, on vous retrouve chanteuse. Comment vous y êtes vous préparée ?
On a beaucoup parlé en amont des costumes avec Stephan et Fred Remuzat, le directeur artistique, qui avait dessiné des croquis. On peut dire qu’on a créé ça ensemble. C’était le dernier de mes deux jours de tournage et je me souviens que je n’étais pas très à l’aise. Sans doute parce qu’il n’est jamais très facile pour moi de me retrouver en short au milieu de tout le monde et de devoir assurer mon play-back à la perfection. Mais j’étais si heureuse d’être sur le plateau que cette angoisse a vite été évacuée…

Quelle ambiance, justement avez-vous ressenti sur le plateau d’ Edy (2004) ?
François et Stephan se connaissent depuis un petit bout de temps. Ils s’aiment beaucoup et ont une grande d’estime l’un pour l’autre. Je crois que Philippe Noiret s’est aussi pris d’amitié pour Stephan. Tout le monde partageait une vraie admiration et une réelle affection, les uns pour les autres. Simplement. Cela peut passer pour de grands mots mais pourtant rien ne peut rendre les gens plus heureux.

Quelle a été votre réaction quand vous avez vu découvert le film ?
J’étais encore plus angoissée qu’à la lecture ! J’avais envie d’aimer plus que tout et en même temps je ne pouvais pas me forcer à le faire. Je n’ai pas le souvenir d’avoir été autant stressée avant d’aller découvrir un de mes films. Et j’ai eu une merveilleuse surprise ! C’est tellement émouvant de voir un premier film qui ressemble à ce point-là à son réalisateur. Moi qui le connais bien, ça me touche forcément autrement. Mais je peux vous assurer qu’il a fait le film qu’il voulait faire. Sachant cela, que ça plaise ou non aux gens n’a aucune importance ! Et je trouve ça génial. Au-delà de la beauté de cette histoire et de ce magnifique personnage d’homme qu’est Edy, j’ai aimé ce film car il est d’une honnêteté totale. C’est beau de réussir à donner au final ce qu’on avait envie d’exprimer, d’offrir aux autres une part de soi-même de manière aussi simple et d’avoir su pourtant créer un univers aussi complexe.
C’est d’ailleurs précisément en cela que ce film lui ressemble. Dans la vie, Stephan ne donne pas, non plus, toutes les clés d’emblée. Il faut apprendre à le connaître, prendre son temps pour y parvenir. Idem pour ce film. Tout n’est pas expliqué d’emblée au spectateur. Il faut se laisser emporter par l’univers et par l’histoire. Au départ, on peut se sentir un peu perdu. Mais au même moment, on éprouve la sensation que quelqu’un nous prend par la main pour nous guider. Et si on a confiance en cette main, si on se laisse prendre, on passe vraiment un moment unique dans un univers unique…






2 Responses to “Entretien avec Marion Cotillard à propos d’Edy”

Shirley

Besides Edy, do you know which are the other 3 films that Marion filmed at the same time?

Apr 13, 14 at 8:33 pm


Mia

I am not sure but I was thinking maybe ‘Sauf le respect que je vous dois’, ‘Cavalcade’ and ‘La boîte noire’? ‘Ma vie en l’air’ was filmed that year as well but I think she might have spent more than 10 days on set for that movie.

Apr 16, 14 at 4:28 pm

 

Comment Form